Une approche TRES éclectique de la psychopathologie…

Dans la série « méfions nous des couvertures trompeuses », après le cas des « fausses nouvelles éditions », dont Nathan nous a donné un bel exemple récemment, voici un cas plus surprenant, et plus inquiétant découvert hier après-midi.

Voici la version courte : n’achetez PAS La 3e éd. de Les bases de la psychothérapies, Dunod, 2010, ISBN 978-2-10-04594-0, et si vous l’avez acheté, réfléchissez bien avant de la réceptionner.

Voici la version longue :

Les éditions Dunod ont publié en 1999  un manuel co-écrit par deux psychiatres, Olivier Chambon et Michel Marie-Cardine : Les bases de la psychothérapies : approche intégrative et éclectique. Cet ouvrage a connu une 2e édition en 2003. Une 3e édition revue était annoncée dans Electre. Je l’ai donc acheté en 3 exemplaires pour actualiser nos rayons.

Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant hier dans ces ouvrages un erratum imprimé sur une feuille volante glissée avant la p. de titre, dans lequel l’éditeur semble ne pas assumer le contenu de l’ouvrage. Je le reproduis intégralement :

« Le Docteur Olivier Chambon a assuré seul la réalisation de la troisième édition de cet ouvrage.
Le chapitre 9 consacré à la psychothérapie transpersonnelle et l’avant-propos ont été rédigés par le docteur Olivier Chambon qui est seul responsable de leur contenu.
Ces textes n’ont aucun rapport avec le contenu de l’enseignement dispensé au Diplôme universitaire de psychothérapie de l’Institut Claude Bernard de Lyon I. »

La 1re et la 3e phrases viennent viennent corriger des informations figurant sur la couverture et dans l’introduction du livre :

  • Sur la couv., et la 4e de couv, on lit en effet le nom de deux auteurs, comme sur les deux éditions précédentes. Sur la page de titre, par contre, seul le nom d’O. Chambon figure.
  • Dans l’introduction, l’auteur précise que « cet ouvrage correspond à la progression de l’enseignement en deux années pratiqué par nous dans le cadre du DU de psychothérapie à l’université Claude Bernard Lyon I »

La 2e phrase de l’erratum est elle même erronée ! J’imagine que l’éditeur a du être pris de court et rédiger cet erratum dans l’urgence. En effet, le chapitre sur le thème cité, est en fait le 6e, et non le 9e.

Je pense qu’elle est également imprécise sur un plan légal : O. Chambon est peut être le seul auteur, responsable au sens intellectuel, de ce chapitre, mais, sans être juriste, il me semble qu’en cas de litige sur le contenu, la « responsabilité » de l’éditeur pourrait être mise en cause.

Et pourquoi le serait-elle? Parce que – je ‘m’avance peut-être, mais si vous n’êtes pas d’accord libre à vous de commenter ce billet – ce chapitre n’a absolument pas sa place dans un manuel universitaire.

Voici une courte citation de la préface, afin de comprendre le point de vue « scientifique » de l’auteur sur les psychothérapies :

« Au modèle mécaniciste puis systémique de l’esprit, dont rendait compte les deux précédentes éditions de cet ouvrage, est venu se surajouter le modèle « non-local » de la conscience en résonance avec les découvertes récentes de la physique quantique ».

Le reste de la préface est de la même farine : prise en compte des « Etats de mort imminente », de la « Communication avec les morts », le tout dans une bouillie terminologique vaguement New Age.

Et en effet, le fameux (fumeux) chapitre 6 détaille de la p. 235 à la p. 258 quelques psychothérapies transpersonnelles fondées sur des Etats Modifiés de Conscience : la respiration holotropique, le toucher thérapeutique, la prière, le chamanisme, la psychothérapie psychédélique, etc.
On peut y lire p. 236 que « L’existence des phénomènes paranormaux a été éprouvée et validée en laboratoire depuis plus d’une centaine d’année ».
P. 240, vous trouverez d’utiles références bibliographiques sur la télépathie, le magnétisme, les voyages chamaniques, qui sont bien entendu « prouvées scientifiquement ».

Je ne suis pas scientiste, mais j’estime que cet ouvrage n’a rien à faire en BU, ni dans le catalogue d’un éditeur prestigieux comme Dunod.

Or, comme vous le voyez sur cette capture de leur site, Dunod n’a pas encore pris la mesure du problème. La fiche mentionne encore deux auteurs, alors qu’un seul a participé à cette édition, et destine cet ouvrage à un public de professionnels et d’étudiants.
Les bases de la psychothérapie - Approche intégrative et éclectique

Je ne mets pas en cause la bonne foi de l’éditeur, qui a joint un erratum, sans doute dans la précipitation. Mais cette réaction me semble insuffisante. Je pense que cet ouvrage devrait être retiré de la vente, ou du moins que sa fiche signalétique devrait profondément modifiée pour tenir compte des changements intervenus entre la 2e et la 3e édition.

Nous concernant, je pense qu’il serait bon de contacter Dunod pour échanger ces exemplaires contre un retirage de l’ancienne édition, ou contre d’autres ouvrages de leur catalogue. J’ignore si cela sera possible (compte tenu du rôle d’intermédiaire joué par le libraire, et du fait que nous ayons réceptionné l’ouvrage), mais j’en discuterai avec mes collègues demain.

Et vous, si vous avez commandé ce libre, que comptez-vous en faire?

4 comments to Une approche TRES éclectique de la psychopathologie…

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">

  

  

  

*