Quel tarif pour les lecteurs extérieurs en bibliothèque universitaire?

En rouge, corrections du 8 septembre
Pas de considérations métaphysiques dans ce billet. Des faits, rien que des faits, et surtout des sous ! 😉

La question, qui s’inscrit dans la préparation de mon mémoire : combien coûte l’inscription dans une BU pour un lecteur absolument extérieur au monde universitaire, et ne bénéficiant d’aucune des réductions possibles (la liste des réductions varie fortement d’un établissement à l’autre. Disons que notre Monsieur Lambda n’est ni chômeur, ni étudiant d’une autre université, ni retraité de l’éducation nationale unijambiste inscrit dans une formation continue co-organisée par un établissement conventionné, etc) ?

Pour répondre à cette question j’ai dû dresser un tableau en examinant un par un les sites des BU françaises. J’ai exclu pour l’instant les BIU parisiennes (et la BU LSH de Lyon), les INSA et autres écoles, et les BU de Nouvelle Calédonie et du Pacifique (les tarifs sont en Francs Pacifique). J’ai par contre inclus les 3 universités technologiques (Troyes, Compiègne, Belfort).

[Mais quel est le sadique qui  a inventé la grammaire française? Pourquoi j’ai exclu mais j’ai inclus? Hein? Pourquoi?]

Restent 73 établissements, dont j’ai repris les intitulés « ESGBU » pour simplifier.

Bilan :

– une bibliothèque où apparemment aucun extérieur ne peut s’inscrire : Paris 2 (Assas). Accès limité sans doute lié à l’histoire particulière de Paris 2 qui a longtemps été privée de BU (mais vous me direz, c’était aussi le cas de Paris 7…)

– 2 BU qui n’indiquent pas les tarifs sur leurs sites (et j’ai cherché!) : Paris 1 (Panthéon-Sorbonne) et Paris 5 (Descartes) Correction : l’inscription est gratuite à Paris 1 et de 68 euros à Paris Descartes

70 72 BU fournissant cette information

Parmi ces 70 72, le tarif médian est de 35 euros.

Dans le détail, le « pivot » est de 34 euros, autrement dit le montant des droits versés par les étudiants pour la bibliothèque lors de leur inscription (montant fixé par arrêté pour l’année 2013-2014, et revalorisé régulièrement), qui sert donc de référence à la plupart des établissements pour fixer leurs tarifs pour le grand public.
Certaines bibliothèques utilisent ce montant de référence comme un « tarif réduit », dont bénéficient par exemple les étudiants d’autres universités, ou les personnels de l’Education nationale. Dans ce cas, elles établissent fréquemment le tarif plein en affectant le montant de 34 euros d’un coefficient multiplicateur (x2, ou plus rarement x1,5, ce qui nous donne soit 68 soit 51 euros) ou en rajoutant 10 euros. Dans une minorité de cas le tarif d’inscription semble totalement décorrélé des 34 euros.

Tarif plein Nombre de bibliothèques
Gratuité 1
Moins de 34 euros 6
34 euros 28
Entre 34 et 68 euros 24
68 euros 9
Plus de 68 euros 4

Une partie des 4 tarifs inférieurs à 34 euros sont probablement des erreurs liés à une mise à jour irrégulière des sites.
Enfin, signalons deux cas particuliers sur lesquels je reviendrai sans doute :
Toulouse 1, qui propose à ses lecteurs (étudiants, enseignants ou extérieurs) un droit supplémentaire facultatif de 15 euros permettant emprunter plus de documents (politique qui a fait vivement réagir des collègues de Reims et d’Angers en 2010). Le tarif que j’ai retenu ici est le tarif de base pour les extérieurs (44 euros), sans ces 15 eurs.
Angers, qui propose des tarifs différenciés, mais pour les extérieurs uniquement : avec ou sans accès à la documentation électronique. Jusqu’à cette année, l’inscription « sans documentation électronique » était gratuite, et l’inscription premium à 34 euros. A partir de l’année prochaine, l’inscription de base passera à 15 euros, et l’inscription premium à 50 euros. J’ai retenu 34 euros (pour pouvoir comparer avec un service rendu équivalent dans les autres BU)

Et voila le détail

Nom Zone géographique Type de bibliothèque Type d&rsquo établissement Montant plein tarif (€)
PARIS-DAUPHINE Ile-de-France BU Université 200
TROYES Province BU Université Technologique 200
PARIS 10 Ile-de-France BU Université 110
COMPIEGNE Province BU Université technologique 73
BORDEAUX Province BU Université 68
BORDEAUX 3 Province BU Université 68
PARIS 5 Ile-de-France BU Université 68
GRENOBLE 1-INPG Province BIU BIU généraliste 68
GRENOBLE 2 et 3 Province BIU BIU généraliste 68
LYON 1 Province BU Université 68
MONTPELLIER Province BIU BIU généraliste 68
PARIS 11 Ile-de-France BU Université 68
PARIS 6 Ile-de-France BU Université 68
LYON 3 Province BU Université 64
LA REUNION Province BU Université 55
AMIENS Province BU Université 51
CAEN Province BU Université 51
NANTES Province BU Université 51
TOULON Province BU Université 51
ANGERS Province BU Université 34
LORRAINE Province BU Université 50
LA ROCHELLE Province BU Université 48
ALBI (CUFR CHAMPOLLION) Province BU Université 44
TOULOUSE 1 Province BU Université 44
TOULOUSE 2 Province BU Université 44
TOULOUSE 3 Province BU Université 44
VERSAILLES-ST-QUENTIN Ile-de-France BU Université 43,5
RENNES 1 Province BU Université 42
BREST Province BU Université 40
LILLE 1 Province BU Université 40
RENNES 2 Province BU Université 40
AVIGNON Province BU Université 38
LILLE 2 Province BU Université 38
MULHOUSE Province BU Université 36,6
AIX-MARSEILLE Province BU Université 36
MARNE-LA-VALLEE Ile-de-France BU Université 35
SAINT-ETIENNE Province BU Université 35
BESANCON Province BU Université 34,7
ANTILLES GUYANE Province BU Université 34
ARTOIS Province BU Université 34
BRETAGNE-SUD Province BU Université 34
CHAMBERY Province BU Université 34
CLERMONT-FERRAND Province BIU BIU généraliste 34
EVRY VAL-D&rsquo ESSONNE Ile-de-France BU Université 34
LE HAVRE Province BU Université 34
LE MANS Province BU Université 34
LILLE 3 Province BU Université 34
LITTORAL Province BU Université 34
LYON 2 Province BU Université 34
NICE Province BU Université 34
NÎMES Province BU Université 34
ORLEANS Province BU Université 34
PARIS 12 Ile-de-France BU Université 34
PARIS 13 Ile-de-France BU Université 34
PARIS 3 Ile-de-France BU Université 34
PARIS 4 Ile-de-France BU Université 34
PARIS 7 Ile-de-France BU Université 34
PARIS 8 Ile-de-France BU Université 34
PAU Province BU Université 34
PERPIGNAN Province BU Université 34
POITIERS Province BU Université 34
REIMS Province BU Université 34
ROUEN Province BU Université 34
STRASBOURG Province BU Université 34
VALENCIENNES Province BU Université 34
DIJON Province BU Université 33
TOURS Province BU Université 33
CERGY-PONTOISE Ile-de-France BU Université 32
LIMOGES Province BU Université 32
BELFORT MONTBELIARD Province BU Université technologique 30
CORTE Province BU Université 30
PARIS 1 Ile-de-France BU Université 0

Une analyse? Pas pour l’instant. Mais j’ai quelques petites idées tout de même…

 

11 comments to Quel tarif pour les lecteurs extérieurs en bibliothèque universitaire?

  • Julien SCORDIA

    Bonjour, merci beaucoup pour votre article.

    Petite question. Je viens de tomber sur le texte ci-dessous. Donc on est d’accord que tous les tarifs ci-dessus correspondent à la possibilité de pouvoir emprunter des documents? Et donc de les photocopier potentiellement en dehors de la BU (même si c’est interdit, je ne vois pas comment faire autrement dans le cas de documents prenant du temps à étudier… Surtout quand le document date de 1926 — c’est le cas du document que je cherche actuellement).

    https://www.biblio.univ-evry.fr/index.php?id=25

    «  » »
    Pour les lecteurs extérieurs à l’université d’Evry, deux types de cartes sont proposés :
    -> Carte de consultation sur place
    Gratuite, cette carte permet de consulter librement la documentation de la BU et d’avoir accès à Internet ainsi qu’aux ressources électroniques sur place. Présentez-vous à l’accueil muni d’une photographie d’identité et d’une pièce d’identité pour l’inscription.
    -> Carte d’emprunteur
    Payante, cette carte permet d’emprunter des documents et d’avoir accès à Internet et au WIFI ainsi qu’aux ressources électroniques sur place.
    Valable un an de date à date, l’inscription coûte 17 euros pour les étudiants et les demandeurs d’emploi, 35 euros pour les autres personnes.
    «  » »

    • Mathieu Saby

      Bonjour
      Mon billet date d’il y a 3 ans donc il peut ne plus refléter fidèlement la réalité. Mais en effet c’est comme ça que je comprends le règlement d’Evry. SAUF que tout document n’est pas forcément empruntable, surtout s’il est ancien. Donc renseignez vous au préalable auprès des collègues d’Evry pour vérifier que vous pourrez en faire ce que vous voudrez. Si vous êtes inscrit dans une autre BU, une autre solution pourrait être le Prêt entre Bibliothèques.
      Enfin la photocopie n’est pas interdite telle quelle, c’est un peu plus compliqué que ça. Notamment si vous photographiez vous même un document que vous avez emprunté, sans passer par une boite de reprographie. Si votre usage reste personnel bien sûr…

      M. Saby

  • Pascale R.

    Article très intéressant, et stupéfiant de voir qu’une inscription en bibliothèque puisse monter jusqu’à 200 €…
    Pour info, les tarifs pour Paris 1 n’apparaissent pas sur le site puisque l’inscription est gratuite (c’est écrit, mais peut-être pas très clair) !

  • Merci pour cet intéressant tableau. C’est très intéressant de distinguer là où l’offre numérique est comprise, ou si celle-ci fait l’objet d’un tarif à part, ou totalement ignorée. Même si j’ai bien lu que ce sont les intitulés “ESGBU” qui sont choisis, je me permets de suggérer de préciser SCD plutôt que BU là où les frais d’inscription servent à emprunter dans la Bibliothèque universitaire mais également dans les bibliothèques associées ou intégrées. C’est le cas à Lille 3, par exemple, comme l’indique le site du SCD : « La carte est commune à la Bibliothèque Universitaire Centrale et à certaines bibliothèques d’UFR et de laboratoires. »

    J’attends la suite avec impatience. Bon courage.

  • Bonjour,
    très intéressant travail. Petite précision pour Chambéry. Les « extérieurs » n’ont pas accès à l’essentiel de la doc électronique et ne peuvent utiliser les PC publics qui nécessitent une identification.
    Bien à toi
    Alain

    • Mathieu Saby

      Merci Alain. J’ai envoyé un questionnaire aux établissements pour savoir quels services étaient exactement ouverts. Mais je n’aurai sans doute pas 70 réponses 😉
      Mathieu

  • Vince

    Oui mais un boulot fort intéressant. Un autre point : pour La Réunion, Corte, et les Antilles-Guyane, tu mets « Province » dans type de BU.
    Les BU Outre Mer ont un rôle fort particulier : c’est en général le seul endroit sur un île où l’on trouve de la documentation à jour et c’est le service le plus ouvert/libre d’accès pour les habitants.
    Si tu as besoin de plus d’infos pour les BU du Pacifique, ce n’est plus qu’une question de temps avant que je puisse te fournir des éléments.
    Bon courage !

  • Vince

    Excellent travail très utile, merci beaucoup. Pour info :
    – la BU LSH de Lyon n’existe plus : il s’agit de la Bibliothèque Diderot de Lyon qui regroupe les 4 anciennes structures ENS LSH, ENS Sciences, BIU LSH et ex-INRP. 34 euros
    – pour la Nouvelle Calédonie, si l’on fait la moyenne des deux tarifs extérieurs (dont l’un des deux est identique au tarif pratiqué en Polynésie) qui existent pour les étudiants, on arrive à 40 euros
    – pour la Polynésie Française, 46 euros

    • Mathieu Saby

      Merci Vincent.
      Remarque que ces données en soi ne sont pas suffisante pour mesurer l’ouverture effective au grand public, car il faut aussi prendre en compte
      – l’étendue des remises totales ou gratuites pouvant être accordés à certaines personnes sur des critères sociaux (Chômage, mais parfois aussi RSA et Handicap), géographique (habiter dans une ville/un département/une région donnée) ou pour les adhérents de la BM locale
      – les restrictions d’accès ou d’inscription pour certaines catégories de personnes, notamment les mineurs
      – la subordination de l’inscription à une autorisation délivrée par la bibliothèque (sur des critères plus ou moins explicites, du type « manifester un intérêt pour les collections »). Cas assez rare en province, mais pas totalement absent
      – l’existence, au sein d’une structure permettant globalement un accès pour les extérieurs – de salles ou de collections réservées à des lecteurs d’un certain niveau (ex : la BU Saint Charles à Montpellier, réservée aux Masters/Doctorants/E-C des universités de Montpellier)

      Ensuite il faut voir le niveau des services offerts, et également se pencher sur les extérieurs qui n’appartiennent pas au « grand public » : étudiants d’autres universités, etc.

      Bref, j’ai du boulot 😉

      Mathieu

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">

  

  

  

*