Zotero et les styles de citation : épisode 3 – un nouveau style ISO 690 “note”

Ouf!

Après quelques jours de bricolage, mon style de citation ISO 690 “note” commence à ressembler à quelque chose.

Je ne suis pas sûr qu’il soit intégrable tel quel au dépôt officiel de styles CSL, mais j’ai tout de même créé un projet GitHub pour le partager. Voici donc le lien : https://github.com/msaby/wip-zotero-styles/blob/master/iso690-note-fr.csl

Je suis parti du style auteur-date créé par Laure Melifluo, Moichel Hardegger, et Raphaël Grolimund, mais j’ai fait de nombreuses modifications.

Fonctionnement

Je recopie ici la description qui est dans fichier README.pm du projet.

Description

Style compatible avec la norme ISO 690, permettant des citations en notes, avec une bibliographie finale, basé sur la version ISO 690 “author-date” écrite par Mellifluo, Grolimund, Hardegger et Giraud. Ne gère pas les “op.cit” et “ibid” (les références sont répétées)

Choix dans l’interprétation de la norme

Les références sont structurées de manière identique dans les notes et la bibliographie, à deux exceptions près :

  • tous les auteurs principaux sont donnés dans la bibliographie, seulement les trois premiers (suivis de “et al.”) dans les notes
  • la collection n’est donnée que dans la bibliographie

Ponctuation

Les élements constituant les références sont en général séparés par un point (.), sauf quelques exceptions. Les titres des ressources “hôtes” ne sont pas introduites par des guillemets. Les éléments ne figurant pas sur la ressources sont encadrés par des crochets carrés ([]). Les fonctions des créateurs principaux sont entre parenthèses.

Typographie

Le nom des créateurs principaux est en majuscules. Les titres sont en italique sauf si la ressource citée est incluse dans une ressource hôte (dans ce cas, celle-ci est en italique)

Ordre général

Les éléments obligatoires selon la norme sont en gras.

Ressource non incluse dans une ressource hôte:

NOM, Prénom des créateurs principaux (fonction). Titre : Type de rapport n° Numéro de rapport. Volume [Medium]. Genre. Fonction des créateurs secondaires Prénom NOM des créateurs secondaires. Edition. Lieu : Editeur. Numéro (brevets uniquement). Date. [Consulté le Date d'accès]. Collection. ISBN. URL ou DOI. Archive : localisation ou cote. Notes

Ressource incluse dans une ressource hôte

NOM, Prénom des créateurs principaux (fonction). Titre. Dans : CREATEURS DE LA RESSOURCE HÔTE. Titre. Volume [Medium]. Genre. Fonction des créateurs secondaires Prénom NOM des créateurs secondaires. Edition. Lieu : Editeur. Date. [Consulté le Date d'accès]. Collection. ISBN. URL ou DOI. Archive : localisation ou cote. Notes

FIXME : clarifier genre et medium dans le code

Créateurs principaux

Les noms sont en majuscules, et précèdent les prénoms, avec une virgule en séparateur. Les différents auteurs sont séparés par des virgules, sauf le dernier, introduit par “et”. Deux types de créateurs sont gérés : “auteur” et “éditeur”. S’il existe au moins un “auteur”, seuls les auteurs seront mentionnés. Sinon, s’il existe au moins un éditeur, seuls les “éditeurs” seront mentionnés. Les autres types d’auteurs sont traités en créateurs secondaires. Dans les notes, seuls 3 créateurs sont mentionnés. Dans la bibliographie, tous les auteurs le sont.

Le nom des “éditeurs” est suivi de la mention (dir.)

Exceptions : pour les brevets, l’”auteur” au sens de Zotero est en fait un inventeur, qui doit figurer en Créateur secondaire.

Ex:

NOM, Prénom

NOM1, Prénom, NOM2, Prénom et NOM3, Prénom

NOM, Prénom (dir.)

NOM1, Prénom, NOM2, Prénom, NOM3, Prénom, NOM4, Prénom (dir.)

Créateurs secondaires

Les créateurs secondaires sont introduits par leur fonction (ex: “Trad. par”). Les noms sont en majuscules, et suivent les prénoms, avec un espace en séparateur. Les différents auteurs sont séparés par des virgules, sauf le dernier, introduit par “et”. Deux types de créateurs sont gérés : “traducteur” et “auteur” (dans le cas d’un inventeur de brevet). Dans les notes, seuls 3 créateurs sont mentionnés. Dans la bibliographie, tous les auteurs le sont.

Ex:

Inventeur : Prénom NOM

Inventeurs : Prénom NOM1 et Prénom NOM2

Trad. par Prénom NOM1, Prénom NOM2 et Prénom NOM3

Volumes

Si la ressource citée est un volume d’un ouvrage publié en plusieurs volumes, le volume est donné après le titre. Si le champ volume contient un chiffre, le chiffre sera précédé de “Vol. “. S’il contient une expression plus complexe comme “Tome 3, vol. 2″, l’expression sera reprise telle quelle

Ex :

Titre. Vol. 2

Types et numéro de rapport

Si la ressource est un rapport, et qu’un numéro et un type de rapports sont présents dans Zotero, le numéro sera cité, précédé du type et de “n°”. Si un numéro est présent mais pas de type, le type générique “Rapport” sera utilisé. Si le type est présent mais pas le numéro, seul le type est affiché.

Ex :

GOURAULT, Jacqueline et KALTENBACH, Philippe. Les premiers enseignements du quinzième plan de lutte contre la précarité dans la fonction publique : Rapport d’information n°772 (2013-2014) [en ligne]. Paris : Sénat, 23 juillet 2014. [Consulté le 30 juillet 2014].

Dates

la plus complète possible, en fonction des données présentes dans Zotero : “Mois année” pour les articles et “jour mois année” pour les autre ressources, sur le modèle “30 juillet 2014″.

En cas de date inconnue: [s.d.]

FIXME : Pas de gestion des dates incertaines ni des tranches de dates. Vérifier ce que donnent les dates entre crochets

Lieux et Editeurs

Pour les types de documents book map thesis report chapter entry entry-dictionary entry-encyclopedia, en cas de lieu inconnu: [s.l.]. En cas d’éditeur inconnu: [s.n.]. En cas de lieu et d’éditeur inconnu : [s.l. : s.n.]

Contributions dans des monographies et périodiques

“Dans” est utilisé à la place de “In”. Il n’est pas utilisé pour introduire les titres de périodiques (option de la norme).

Si la ressource citée appartient à un type qui suppose normalement la mention d’une ressource hôte, mais que l’information n’est pas saisie (cas fréquent avec le type webpage, pour lequel le titre du site est rarement saisi), la référence est traitée comme une référence à un ressource ne faisant pas partie d’une hôte : pas de “In:”, et titre de la ressource citée en italique.

URL et DOI

Si un DOI est fourni, il doit être suffisant pour obtenir le document. Donc si l’URL est fournie également, elle n’est pas affichée.

Pagination d’un livre

Si la pagination complète d’un livre est présente dans Zotero dans le champ pages, elle n’est pas affichée, ni dans la bibliographie, ni dans les notes.

Collection et numéro dans la collection

La collection et la numérotation sont affichés dans la bibliographie finale, pas dans les notes.

Archives, localisation dans l’archive, cote

Si ces champs sont saisis, ils sont affichés en fin de référence.

**Notes

Si le champ Extra de Zotero contient des informations, elles sont affichées en tant que notes, en toute fin de référence.

Passage précis cité en note

Si un passage précis de la ressource est cité en note (page, section, chapitre, etc), la localisation du passage (le “locator”) est affichée après la date, ou à la place de la pagination “normale” de la ressource (cas des articles et des chapitres). Le passage précis n’est pas indiqué dans la bibliographie.

Ex 1: (citation de la page 226)

note : SELMI, Adel et JOLY, Pierre-Benoit. Les régimes de production des connaissances de la sélection animale. Ontologies, mesures, formes de régulation. ”Sociologie du Travail”. Avril 2014, Vol. 56, no 2, p. 226. DOI 10.1016/j.soctra.2014.03.020.

bibliographie : SELMI, Adel et JOLY, Pierre-Benoit. Les régimes de production des connaissances de la sélection animale. Ontologies, mesures, formes de régulation. ”Sociologie du Travail”. Avril 2014, Vol. 56, no 2, p. 225‑244. DOI 10.1016/j.soctra.2014.03.020.

Ex 2: (citation du chapitre 2)

note : ROCHE, Florence et SABY, Frédéric (dir.). L’avenir des bibliothèques: l’exemple des bibliothèques universitaires. Villeurbanne : Presses de l’Enssib, 2013, chap. 2. ISBN 979-10-91281-13-3.

bibliographie : ROCHE, Florence et SABY, Frédéric (dir.). L’avenir des bibliothèques: l’exemple des bibliothèques universitaires. Villeurbanne : Presses de l’Enssib, 2013. ISBN 979-10-91281-13-3.

Ex 3: (citation de la figure 3)

note : BENTON, Arthur et ANDERSON, Steven W. Aphasia: Historical Perspectives. Dans : SARNO, Martha Taylor (dir.), ”Acquired Aphasia”. 3e édition [en ligne]. San Diego : Academic Press, 1998, fig. 4. [Consulté le 27 juillet 2014]. ISBN 978-0-12-619322-0.

bibliographie : BENTON, Arthur et ANDERSON, Steven W. Aphasia: Historical Perspectives. Dans : SARNO, Martha Taylor (dir.), ”Acquired Aphasia”. 3e édition [en ligne]. San Diego : Academic Press, 1998, p. 1‑24. [Consulté le 27 juillet 2014]. ISBN 978-0-12-619322-0.

Tri de la bibliographie

Le tri se fait par auteurs, puis par titres.

Limites et points à régler

Tout d’abord, le style ne passe pas la validation sur http://simonster.github.io/csl-validator.js/

Le problème semble résider dans les éléments “term” utilisés pour définir des expressions en début de fichier. Je pensais que l’on pouvait en ajouter à loisir, mais il semblerait que non :(

stdin:21:6: error: attribute ^name with invalid value "no place"

Ensuite, le traitement des auteurs secondaires n’est pas totalement satisfaisant. Comme je l’écrivais en commentaire du précédent billet en réponse au commentaire de Gracile, l’ambigüité de l’expression “éditeur” en français et “editor” en anglais rend la tâche assez ardue. Pour résumer, un “éditeur” peut être:

- un éditeur commercial (oublions ce point) ;

- le responsable d’un ouvrage collectif. Dans ce sens là, l’anglais “editor” correspond en français au “directeur de publication”, et plus rarement à “éditeur”. Dans ce cas, la norme ISO 690 conseille de traiter l’éditeur comme un auteur principal ;

- le responsable de la publication ou de l’établissement d’un texte anonyme ou bien rédigé par un ou plusieurs auteurs (ex: L’Iliade d’Homère, éditée par Victor Bérard). Dans ce sens, on emploiera “editor” en anglais et “éditeur” en français. Et l’auteur sera toujours considéré par la norme ISO 690 comme un auteur “secondaire”, comme un traducteur, un préfacier, un illustrateur, un collaborateur… dont la mention est facultative, et doit se placer après le titre.

Un nouveau type correspondant aux directeurs de publication existe dans le langage CSL, mais n’est pas encore implémenté dans Zotero. A suivre donc, mais cela ne règlera pas tout.

D’autre part, il serait très utile de pouvoir avoir des types d’auteurs plus précis que les types actuellement disponibles.

Parmi les autres points problématiques, je relèverai le traitement des dates. Zotero semble aujourd’hui incapable de traiter les dates du type “1924-1926″. Il y a plusieurs fils de discussions à ce sujet sur le forum officiel, mais apparemment pas de solution à prévoir dans un avenir proche.

Toujours concernant les dates, pour citer certaines ressources, notamment les ressources en ligne, il serait souhaitable (et c’est prescrit par la norme) de pouvoir indiquer une date de mise à jour, ce que Zotero ne permet pas actuellement.

Enfin, une variante du style gérant les “op.cit.” et autres “ibid.” serait souhaitable. C’est faisable, et je vais tâcher de m’y atteler.

 

Voilà. Vous pouvez jeter un oeil et le tester si le coeur vous en dit!

Vous aviez votre style, moi j’ai mon style ;-)

Partager cet article
  • Facebook
  • Twitter
  • Diigo
  • Netvibes
  • del.icio.us
  • Digg
  • Google Bookmarks

2 comments to Zotero et les styles de citation : épisode 3 – un nouveau style ISO 690 “note”

  • Mathieu Saby

    Pour le manque d’espace dans les s.d. s.l. et n.p je n’y ai pas réfléchi. J’avais repris des exemples US, ou bien la formulation qui préexistait dans le style ISO 690 “auteur-date” créé par les Suisses.

    Insérer un espace insécable est peut-être plus conforme aux normes typographiques françaises.
    On trouve la formulation “s. d.” dans cet article par ex. http://www.revue-texto.net/Reperes/Themes/Kyheng_References.html
    La “locale” fr-FR ordinaire utilise “s. d.”. Donc le plus simple serait sans doute de supprimer mon “s.d.” pour utiliser cette formulation, et d’utiliser “s. l.” et “s. n.” pour les lieux et éditeurs.

    Sauf que…. on trouve aussi recommandations de s.d. ou s.l. sans espace. Par ex. cette page de Wikipedia, que je découvre un peu tard est qui est fort intéressante par ailleurs (puisqu’elle se fonde sur la norme ISO 690 et contient plein d’exemples). Je réalise qu’on pourrait faire un style “ISO 690 Wikipedia” s’il n’existe pas déjà.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Conventions_bibliographiques
    De même dans la norme de catalogage Z 44-050, pour les lieux et éditeurs, on emploie [s.l] et [s.n]. D’ailleurs c’est là que j’ai trouvé [s.l : s.n] en un seul bloc, que j’ai repris dans mon style, mais en y repensant c’est une subtilité sans doute inutile.

    Bref, pour l’instant je n’y touche pas, on verra à l’usage.

    Pour la “carte”, je n’ai fait que reprendre le code du style ISO 690 “auteur-date”, mais en effet on pourrait prévoir un style plus “souple”.

    Pour les terms, c’est tout de même embêtant de ne pas pouvoir en créer de nouveaux sans bloquer la validation du CSL (éventuellement avec des formules génériques prédéfinies du type “suplementary_term_01″) : si on veut faire un style anglais, et le rendre “localisable” en créant uniquement un fichier de localisation (j’ai cru comprendre que c’était possible) au lieu d’en faire carrément une autre version (comme c’est le cas actuellement pour ISO-690-en… et ISO-690-fr… ), il faudrait pouvoir extraire toutes les chaînes dans des variables placées dans des terms. Il faudrait aussi par exemple pouvoir extraire une chaîne “colon” qui contiendrait “:” dans la locale anglaise, et “[espace fine insécable]:” dans la locale française, au lieu d’appeler directement “[espace fine insécable]:” dans le corps des macros.

    Mathieu

  • Gracile

    Bravo ! Mais c’est dommage que le style ne valide pas pour si peu !
    S’agissant des “term”, il semble inutile d’ajouter carte et rapport alors que l’on peut obtenir le même résultat avec text variable=”type”/ (j’enlève les car ça ne va pas s’afficher sinon). [Mais il faut éviter de trop coder à partir des types de document Zotero/csl : un utilisateur peut très bien utilisé un type d'une manière détournée. D'ailleurs le type "Carte" a un champ "Type" qui pourrait aussi être utilisé sans compromettre un tel usage "détourné", mais cela a l'inconvénient qu'il faut alors remplir manuellement le champ type.]
    En revanche, “no place” et “no publisher” pourraient être ajoutés en effet. Sinon, il faut utiliser text value=”s.d.”/
    Et pourquoi ne mettez-vous pas d’espace pour sans date “s.d.” (simple curiosité) ?

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code class="" title="" data-url=""> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <pre class="" title="" data-url=""> <span class="" title="" data-url="">